LE COIN LECTURE

Ce coin est pour vous, envoyez moi vos écrits ....

La petite espérance                       
C'est la petite lumière qui brille au fond de ton cœur
Et que nul au monde ne saurait éteindre.  
Si ton cœur est brisé, malheureux, éperdu
Si ta vie est triste, monotone et sans saveur,
Si l'angoisse parfois, et souvent te saisit,
La petite espérance est là au fond de ton cœur,
Qui va te permettre de remonter la pente.  
Elle est le doux printemps qui surgit après l'hiver.
Elle est ta bonne étoile qui scintille dans le ciel
Elle est le souffle du vent qui chasse les nuages...  
Si tu te crois sans force, sans idée, sans espoir,
Tout au fond d'une impasse, dans le noir d'un tunnel.
Si tu n'as plus le goût à rien, ni même celui de vivre...
La petite espérance est encore là au fond de ton cœur
Qui te donne du courage quand tout semble fini.  
Elle est la goutte d'eau pure qui jaillit de la source.
Le jeune bourgeon qui permet à l'arbre de reverdir
La clarté du jour, là-bas au bout de la nuit.  
Merci d'être toujours là ma petite espérance
Tout au fond de mon cœur.
Ma merveilleuse lampe magique, où je puise tous mes rêves
Toi qui ne connais pas le mot fin.

Un sourire !

Un sourire ne coute rien et produit beaucoup,
Il enrichit ceux qui le recoivent
Sans appauvrir ceux qui le donnent.
Il ne dure qu'un instant
Mais son souvenir est parfois eternel.
Personne n'est assez riche pour s'en passer,
Personne n'est assez pauvre pour ne pas le mériter
Il crée le bonheur au foyer, soutient les affaires,
Il est le signe sensible de l'amitié.
Un sourire donne du repos a l'etre fatigué,
Rend du courage aux plus découragés
Il ne peut s'acheter, se preter, ni se voler
Car c'est une chose qui n'a pas de valeur
Qu'a partir du moment ou elle se donne.
Et si quelquefois, vous rencontrez une personne
Qui ne sait plus avoir le sourire,
Soyez généreux, donnez-lui le votre
Car nul n'a besoin d'un sourire
Que celui qui ne peut en donner aux autres.

         LE LÂCHER PRISE
         (Auteur inconnu)


Lâcher prise, ce n'est pas se montrer indifférent, mais simplement admettre que l'on ne peut agir à la place de quelqu'un d'autre.


Lâcher prise, ce n'est pas couper les liens mais prendre conscience que l'on ne peut contrôler autrui.

 

Lâcher prise, c'est reconnaître son impuissance, c'est-à dire que le résultat final n'est pas entre nos mains.

 

Lâcher prise, ce n'est pas blâmer ou vouloir changer autrui mais donner le meilleur de soi-même.

 

Lâcher prise, ce n'est pas prendre soin des autres mais se sentir concerné par eux.

 

Lâcher prise, ce n'est pas assister mais encourager.

 

Lâcher prise, ce n'est pas rejeter, mais au contraire accepter.

 

Lâcher prise, ce n'est pas harceler, sermonner ou gronder, mais tenter de déceler ses propres faiblesses et de s'en défaire.

 

Lâcher prise, ce n'est pas adapter les choses à ses propres désirs, mais prendre chaque jour comme il vient et l'apprécier.

 

Lâcher prise, ce n'est pas critiquer ou corriger autrui, mais s'efforcer de devenir ce que l'on rêve de devenir.

 

Lâcher prise, ce n'est pas regretter le passé, mais vivre et grandir pour l'avenir.

 

Lâcher prise, c'est craindre moins et aimer davantage.

Prière Amériendienne

de Charlotte Newashish-Flamand (amérindienne de la nation Atikamekw).

Quand je ne serai plus là, relâchez-moi,

Laissez-moi partir,

J’ai tellement de choses à faire et à voir

Ne pleurez pas en pensant à moi,

Soyez reconnaissants pour les belles années,

Je vous ai donné mon amitié,

Vous pouvez seulement deviner le bonheur que vous m’avez apporté.

Je vous remercie de l’amour que chacun m’avez démontré,

Maintenant, il est temps de voyager seul.

Pour un court moment vous pouvez avoir de la peine.

La confiance vous apportera réconfort et consolation.

Nous serons séparés pour quelque temps.

Laissez les souvenirs apaiser votre douleur,

Je ne suis pas loin, et la vie continue...

Si vous avez besoin, appelez-moi et je viendrai,

Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je serai là,

Et si vous écoutez votre coeur, vous éprouverez clairement

La douceur de l’amour que j’apporterai.

Et quand il sera temps pour vous de partir,

Je serai là pour vous accueillir.

Absent de mon corps, présent avec Dieu.

N’allez pas sur ma tombe pour pleurer,

je ne suis pas là, je ne dors pas,

Je suis les mille vents qui soufflent,

Je suis le scintillement des cristaux de neige,

Je suis la lumière que traverse les champs de blé,

Je suis la douce pluie d’automne,

Je suis l’éveil des oiseaux dans le calme du matin,

Je suis l’étoile qui brille dans la nuit,

N'allez pas sur ma tombe pour pleurer,

Je ne suis pas là,

Je ne suis pas mort.